dimanche 13 juillet 2014

LE TEMPS DES CONFITURES ,DES TARTES...

Quelques recettes et quelques photos qui auraient pu être prises n'importe où,ailleurs qu'à Venise


Notre aîné est arrivé l'autre jour les bras chargés d'abricots en provenance d'un jardin parisien il y en avait tant qu'il auraient été abîmés avant que nous en soyons venus à bout.
Que faire si ce n'est attraper sa bassine à confitures .
Déguster et se régaler d'une jolie tartine de confiture le matin ne prend toute sa valeur que si j'y retrouve de beaux morceaux de fruits.
Pour ce faire il n'y a pas beaucoup de solution à part celle de plusieurs cuissons douces et laisser confire les fruits plusieurs heures.
S'inspirer de plusieurs recettes et concocter la sienne est toujours ce que je préfère ,même si parfois c'est un peu périlleux.


Pour cette confiture d'abricots du jardin de Louise j'ai mis à macérer les abricots dénoyautés , coupés en deux et enrobés de sucre pendant toute une nuit (600g de sucre blond bio et le  jus d'un citron par kilo d'abricots dénoyautés)
Le lendemain tout doucement ce mélange a été porté au frémissement en remuant très délicatement deux ou trois fois.


Refroidis les abricots ont été mis dans une passoire et se sont égouttés jusqu'au lendemain ainsi tout le sirop récupéré a été de nouveau mis à chauffer jusqu'à atteindre 105°, mélange auquel avait  été ajouté un sachet d'agar-agar .
Avec précaution les abricots ont  alors été  plongés dans ce sirop ,une gousse de vanille grattée,quelques feuilles de romarin frais et deux pincées de fleurs de  lavande pour la touche personnelle.


Lorsque les premiers petits bouillons sont apparus ,cinq minutes de patience en remuant une ou deux fois et c'est l'opération délicate de la mise en pots .
Puis vient l'étiquetage , l'alignement sur les étagères de la cave et le plaisir de voir tous ces pots bien rangés


Une de mes amies sachant que des courgettes ornaient notre potager m'a fait parvenir une recette trouvée sur internet
Je l'ai testée une première fois avec des courgettes puis une seconde fois avec des feuilles de bettes et quelques uns de mes  grains de sel.
Il faudra commencer par confectionner la pâte en mêlant 180 g de farine T110,une bonne pincée de sel,3 cuillères à soupe d'une bonne huile d'olive vierge et six de vin blanc,ainsi que des herbes fraîches ciselées (ici basilic,thym citron et sarriette)
La contenance de la cuillère a toute son importance vous vous en doutez,j'ai utilisé une cuillère en métal argenté généralement ces cuillères sont plus profondes que les autres,si vous utilisez autre chose il faudra peut-être que vous ajustiez un peu les quantités d'huile et de vin blanc  ,votre pâte devant être élastique .


Pendant que la pâte reposait au frais , "fondre" une importante quantité de feuilles de bettes (car c'est comme les épinards cela diminue beaucoup) dans une cocotte m'a occupée  .
Un généreux filet d'huile d'olive et un oignon émincé n'ont pas nui à cette verdure.
Lorsque les feuilles ont rendu toute leur eau on peut  arrêter la cuisson et laisser refroidir.
Ensuite ce sera un petit amusement que celui d'étaler la pâte sur la plaque à pâtisserie ,si vous possédez une feuille à pâtisserie en silicone cela facilitera la tâche
Pour cette quantité de pâte il ne faudra pas aller au delà d'un fond de 25 centimètres de diamètres.
Il faudra alors chercher dans son grenier ou sa cave  sa règle ou double décimètre d'écolière ou d'écolier du reste .
Armée d'une roulette à raviolis ou à pizza une croix sera tracée au centre du cercle de pâte puis des branches d'environ six centimètres.


On déposera en couronne les feuilles de bettes puis on parsèmera de dès de fromage de chèvre type Chavignol



 puis on soulèvera les triangles de pâte tracés et on les rabattra vers l'extérieur.


On pourra alors glisser au four 180° pour 25 minutes.

Ce sont les vacances pour beaucoup 



je mentirais en disant qu'à cause des vacances mon blog sera en sommeil ,il y a pas mal de temps déjà que j'ai mis ce blog en sommeil par manque de disponibilités.


Je terminerai par deux questions:

A votre avis il y a vraiment un mâle et une femelle?


Et avez-vous une idée de ce que cette photo représente ?


J'ai une réponse sur les deux !

jeudi 26 juin 2014

VENISE HUMAIN

C'est le commentaire de Liliforcole qui m'a donné l'idée de ce billet.Beaucoup de difficultés pour le mettrre en page car j'ai un gros souci avec mon ordinateur portable,j'ai dû je pense un jour tout en faisant autre chose accepter je ne sais quoi et quelle galère pas moyen de me débarasser de publicités intempestives qui s'ouvrent au moindre clic , d'une  toolbar dont je ne veux pas et cerise sur le gâteau la fonction "glisser-déplacer" ne fonctionne plus.
Et comme je n'ai pas beaucoup de temps pour me pencher sur la question....pour ne pas dire pas de temps du tout du reste 

Pour  Liliforcole il fallait bien evidemment un sculpteur de forcole


et puis je me devais de lui présenter ma copine


je la retrouve chaque fois lors de mes sejours vénitiens, chez Rosa Salva,toujours aussi souriante ,je vais vêtir mon armure car j'imagine les quolibets qui vont fuser de sa part mais voila comment on est affublé à Venise lorsqu'avec copains et copines on enterre sa vie de jeune fille 


et de garçon


Je vais essayer de me faire pardonner des autres lecteurs avec des photos plus poétiques 






de la vie vénitienne 


Les vénitiens au travail 


 et oui le multimédia sévit aussi à Venise 





 Mais le farniente aussi a son mot à dire 


un petit clin d'oeil à Aifelle à travers ces élégantes 



A chacun son mode de locomotion 




Qui ne s'est pas amusé à ce petit jeu bien tentant ?



Et pour finir une note émotion ,ce jour là de nombreuses chorales s'étaient retrouvées à Venise ,elles parcouraient la ville et s'arrêtaient où cela les chantait (je reconnais c'était facile à faire!) et notament sous mes fenêtres 






dimanche 8 juin 2014

A BRETONNE



Je lui dédie cette page,je n'avais pas  l'intention de publier de photos de Venise,



il y a tant de blogs dédiés à cette ville, mais ,m'ayant fait comprendre qu'elle était décue que je ne le fasse pas...



 Séjour manqué pour elle.


Nous devions partir ensemble,j'étais en train de boucler mes valises le matin du départ lorsque j'ai reçu un mail  "Desolée je ne verrai pas Venise



 en mai...."




Un ennui familial au dernier moment pour Bretonne et je décollais sans elle .Mais ce n'est que partie remise .



Quelques scènes de la vie vénitienne 







et de la vie que j'y mène 



ponctuées de deux recettes,Bretonne étant ma meilleure élève 


Nous recevions toutes les deux hier au soir chacune de notre coté et le matin échangions sur notre futur dîner

"Qu'est ce qu tu as prévu ?
-Tajine de poulet et tarte aux fraises
-Moi je n'avais pas d'idées alors fruits de mer,tu me donneras la recette du tajine
-Ok mais encore faudrait-il qu'elle germe dans mon esprit!
-ne me dis pas que le poulet court encore
-non,non il est plumé et vidé!"

La matinée passant tout en "customizant" une pâte à tarte sucrée


 dont je vous donne la recette ,les images du tajine 


se précisaient.

Pour la pâte à tarte
Mettre dans un robot avec l'accessoire feuille
-250 g de farine T65
-125 g de beurre  coupé en petits morceaux (sortant du réfrigérateur)
-le zeste d'un citron
-3 gouttes d'huile essentielle de citron
-une poignée de feuilles de menthe ciselées
Mettre en marche le robot et laisser tourner jusuq'à ce que vous obteniez un "genre de sable"
Ajouter alors 
-1 oeuf
-60g de sucre glace
Remettre le robot en marche jusqu'à ce qu'une boule se forme ,mettre la pâte dans un film alimentaire puis au frais



Pour le tajine 
Faire dorer le poulet coupé en morceaux dans un plat à tajine accompagné d'ail confit et d'oignons nouveaux.
Lorsque les morceaux sont dorés alterner couche de morceaux de poulet (y compris la carcasse les os donnent du gôut)pruneaux dénoyautés,dés de citrons confits ( pour cette recette j'ai utilisé un demi citron confit) saupoudrer d'épices à tajine
Mettre le couvercle et laisser cuire au four (150 ou 180° selon votre four ) deux bonnes heures ,servi avec des pommes de terre grenaille cuites en cocotte à l'étouffée 
L'ail confit et citrons confits "sont maison"selon une recette de Ducasse que je pourrai communiquer à ceux que cela intéresse
Pour les épices à tajine je n'utilise que celles-ci  clic


Le jardin m'attend ainsi que finir de répondre à vos aimables commentaires et venir vous rendre une petite visite 

lundi 2 juin 2014

UN MOIS D'ABSENCE

Pour le travail,et aussi le plaisir


 ,travail et plaisir


 que j'ai mêlés le plus harmonieusement possible.
Des pérégrinations dont vous reconnaitrez certaines


 ,des habituelles,des anciennes


 revues 



et des nouvelles .


Dont des coups de foudre 


Au cours de l'une d'elles il m'a été servi des petits délices.Le premier matin j'ai savouré me disant que le boulanger local avait du talent,le second matin j'ai appris que ces douceurs étaient faites maison ,vous imaginez la suite je suis repartie avec la recette que bien entendu j'ai testée dès mon retour je vais vous livrer la vraie recette car je n'avais pas de lait j'ai utilisé du lait d'amandes,je n'avais pas suffisament de farine T45 j'ai complété avec de la farine T 65 et de riz malgré tout c'était réussi.
Cette recette est dédiée à Véronique et Laure,Véronique une blogeuse chez laquelle je n'ai jamais posé mes valises mais avec laquelle j'ai partagé une délicieuse journée,Laure dont je vous ai déja parlé et qui vient de se lancer dans une formidable aventure.
Avec mon amie Bretonne nous avons décidé d'aller lui rendre visite très bientôt.
Pour cette recette il vous faudra 

-de la levure de boulanger fraîche  pour ma part j'ai utilisé la moitié d'un cube
-115g de lait
-250g de farine T45
-30g de sucre semoule
-une bonne pincée de sel
.1 oeuf
-115g de beurre a température ambiante

Voici comment j'ai procédé
Depuis quelques temps lorsque je dois confectionner une pâte levée je commence par faire un pâton:
dans un saladier assez grand je dépose la levure que je délaie avec  de l'eau et de la farine prelévée sur la quantité nécessaire je forme une boule puis je recouvre d'eau à peine tiède vous verrez comme par magie des bulles se former puis tout à coup la boule remonter à la surface votre pâton est prêt!
De préférence dans un robot vous versez le lait, la farine, le sucre ,l'oeuf,le sel et le pâton.
Pétrir 2 bonnes minutes vitesse 3 puis ajouter le beurre en morceaux ,remettre le robot en marche puissance 3 puis 4 jusqu'à obtenir une pâte élastique et qui se détache des parois du bol ,pour moi cette opération a duré environ 10 minutes.
Allumer son four sur 50° en laissant la porte entrouverte.Lorsque vous pensez que la temperature de votre four est à environ 30°,l'éteindre,y glisser le bol du robot et le laisser ainsi durant une heure.
Au bout de ce temps la pâte aura doublé de volume,la déposer sur le plan de travail fariné et en chasser l'air puis former une boule que vous mettrez au réfrigérateur au moins deux heures.Elle peut y rester 24 h.
Ici la pâte a été faite le matin ,a séjourné au frais toute la journée,avant d'aller me coucher j'ai prélevé de quoi confectionner 4 pains d'environ 60 g,je leur ai donné une forme ovale et les ai déposés sur la plaque de cuisson que j'ai laissée sur le plan de travail toute la nuit.
Ce matin en me levant j'ai allumé le four (180°) j'ai badigonné les petits pains à l'oeuf,opération que j'ai recommencée dix minutes  après ,trois petits coups de ciseaux sur le dessus  avant de les glisser au four  pour  10 minutes et voila


Pour finir quelques clichés




Bonne journée